Ambassadeur international de la musique camerounaise, Henri Dikongué partage sa poésie aux quatre coins du monde

 

 

  • 1995 « WA »
    1997 le très remarqué « C’EST LA VIE » sous licence aux USA, cet album est vendu à près de 10 000 exemplaires en trois mois sur la Côte Ouest.
    2000 « N’OUBLE JAMAIS » réalisé par le bassiste Etienne Mbappe, avec de prestigieux invités : MANU DIBANGO, MARIO CANONGE, MOKTAR SAMBA…
    2005 « BISO NA WA »
    2010 « AFRICA » - Anthologie d’Henri Dikongué
    2016 « DIASPORA »

    Dès la sortie de son premier album, Henri Dikongué a promené sa guitare entre New York, Rio de Janeiro, Londres, Paris, Strasbourg, Marseille, Lille, Angoulême entre clubs, festivals et soirées humanitaires.

  • Liens Henri Dikongué

 

Présentation

Lorsqu’il surgit au milieu des années 90, parmi la nouvelle génération africaine qui bravait la tradition et les clichés, on ne donnait pas cher de sa peau.
Un premier disque, une guitare sèche, quand tout le monde ne jure que par la techno pour sauver l’Afrique…
Artiste décalé ?
On aime alors la voix veloutée de ce camerounais exilé, la fraîcheur et la légèreté de sa musique, son swing.. Un auteur –compositeur d’une rare finesse qui réhabilite avec talent les cultures les plus ancestrales, dans une tradition folk africaine.
De ses rencontres et de ses voyages, Henri s’est enrichi de nouvelles sensibilités et développe avec pudeur des thèmes de société qui lui tiennent à cœur, tels que la tolérance, l’amitié, ou encore la cause des enfants « nés sous x »

 

  • DIKONGUE1
  • Dikongue
  • Dikongue2

newsletter Henri Dikongué

Newsletter New Nabab